Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

BUSHIDÔ

BUSHIDÔ : Code d’honneur et de comportement social qui exigeait du guerrier, Bushi ou Samouraï – ce dernier étant d’un rang plus élevé –, le sens de la justice et de l’honnêteté, le courage et le mépris de la mort, la sympathie envers tous, la politesse et le respect de l’étiquette, la sincérité et le respect de la parole donnée, la loyauté absolue envers les supérieurs et enfin la défense de l’honneur, du nom et du clan. Selon ce code, les Bushi, et plus particulièrement les Samouraï, devaient observer une étiquette sévère et consacrer leur vie et leur esprit à une ou des activités ‘dépassant l’homme ordinaire’ et transcendant la vie et la mort. Le bushidô est une manière d’être, de se comporter envers ses semblables, et une fidélité absolue à une ligne de vie (autrefois à un maître, à un supérieur), qui faisait appel au respect de soi et des autres, quels qu’ils fussent, faibles ou forts, ainsi qu’à la maîtrise parfaite de son mental, de ses pulsions et de ses passions, afin de maintenir l’esprit en harmonie (Wa) avec l’univers. Il est évident que cet idéal n’était atteint que très rarement.

D’après Louis Frédéric, Dictionnaire des Arts Martiaux (éd. Félin).

20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 16:47
Exposition - Samouraïs et Chevaliers

Du 28 mars 2015 au 1er novembre 2015

Le département de la Moselle organise, au château de Malbrouck à Manderen, une exposition temporaire intitulée « Samouraïs et chevaliers ». Armures européennes et japonaises - véritables chefs d’œuvre - (cuirasses, casques, masques, armes, etc.), gravures, estampes, vidéos, etc. sont présentées, grâce à des prêts exceptionnels provenant de collections privées et publiques. Plus de 200 pièces sont exposées à travers un parcours original allant de la Tour de la Lanterne à la Tour des Dames en passant par la Tour de la Sorcière, la Tour du Rocher Chauve et les combles du Corps de Logis. Le visiteur, plongé dans l’univers des samouraïs et des chevaliers qui peuplent nos imaginaires, va découvrir les origines et le monde dans lequel évoluaient ces guerriers d’un autre temps. Pendant la durée de l’exposition, les salles d’exposition permanente liée à l'histoire et à la restauration du château de Malbrouck restent accessibles.

Partager cet article

Published by Shingen - dans Autres
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 16:05

 

 

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/histor10.png

Partager cet article

Published by Shingen - dans Vidéos
commenter cet article
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 11:04

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/contes10.png

 

 

puce.gif Mino Monogatari : Les Récits de Mino

de Sho Ueno

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/mino10.jpg"En offrande à Hachiman-shin, pour la préservation de la paix et de la Nation."

 

Cette signature sur la lame d'un sabre destiné au kami Hachiman va poser un terrible problème au maître d'armes Ikeda Osamu.

L'existence telle que la connaissait le vieux maître va changer suite à la mort d'Enryô Rinji, un de ses anciens compagnons, assassiné et dépouillé de ses biens, parmi lesquels l'arme ancienne sur laquelle ont été gravés ces mots.

Face à ce crime, un des anciens disciples d'Enryô revient dans la capitale. Le rônin Sojirô dont Ikeda est le garant en ville, va devoir découvrir la vérité en s'opposant ouvertement au shogunat. Compromettant jusqu'à sa réputation, il se risque à mettre à jour les raisons d'un méfait inexplicable. Pour venger son maître assassiné et retrouver l'arme qui fut confiée à ce dernier, il va attiser les foudres du ciel.

 

Conte romancé, mêlant contexte historique et folklore sous la période Edo, les Récits de Mino évoquent en quelques pages chroniques de guerre, fables et poésies que peut seul inspirer l'ancien Japon.

 

 

puce.gifContes et Récits des Arts Martiaux

de Pascal Fauliot

Editions Albin Michel

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/contes10.jpgMichel Random, l'un des meilleurs connaisseurs de l'art et de straditions du Japon, nous présente cette série de contes sélectionnés et traduits par Pascal Fauliot, tirés de l'histoire millénaire des arts martiaux en Chine et au Japon qui nous enseignent que la racine du combat, de tout combat, ne se trouve pas uniquement dans la technique apprise et maîtrisée mais, et surtout, dans l'esprit du combattant: sa capacité de concentration et d'observation, jointe à la force de son ki, son élan vital, demeure garante du succès. Toutes ces savoureuses histoires ont ainsi plusieurs niveaux de lecture qui nous amènent à découvrir divers reflets de ces civilisations traditionelles où la philosophie, ce langage de sagesse et de savoir-être, était objectivement vécue et non seulement pensée. En cela cet ouvrage se révèle à la fois être une initiation à l'essence des artx martiaux, un précis de psychologie de l'action, un guide pratique et... un recueil d'histoires vécues.

 

 

 

 

puce.gifLe Japon, Empire des Esprits Vengeurs

de Eric Faure

Editions l'Harmattan

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/esprit10.jpgAux touristes qui s'étonnent du grand nombre de temples dans la ville, les habitants de Kyôtô ont coutume de dire: "ce n'est guère surprenant. Avec tous les esprits vengeurs qu'il a fallu apaiser!" Et pour cause! L'histoire du Japon fut longtemps dominée par la peur de ceux que l'on nommait les Vénérables Esprits. Le présent ouvrage vous propose de découvrir la tragique destinée et le formidable héritage laissé par ceux, qui à leur mort, devinrent des vénérables esprits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

puce.gifContes d'une Grand-Mère Japonaise

de Yveline Feray

Editions Philippe Picquier

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/grand_10.jpgLa grand-mère japonaise est partie à la recherche de contes, certains rares et peu connus, avec l'espoir de voir briller l'étincelle sans laquelle il n'est point d'histoire. Et puisqu'il faut bien un commencement, ce sont d'abord les mythes fondateurs d'une nature peuplée de divinités, où la déesse du Soleil tient la première place, comme il se doit au Pays du Soleil Levant. Puis, autres pépites sur le chemin de la conteuse, une Cendrillon japonaise du Xe siècle et des récits mettant en scène des samouraïs, moines bouddhistes, jeunes dames brodant de poèmes leur solitude, spectres et fantômes. Et enfin un miroir nous proposant un proverbe à méditer: le miroir est l'âge de la femme comme le sabre est l'âme du guerrier.

 

 

 

 

 

f01.gif

Partager cet article

Published by Shingen - dans Bibliographie
commenter cet article
4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 15:43

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/archeo10.png

Partager cet article

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 15:31

article tiré du magazine Histoire, n°16 - juillet et août 2014

 

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/histoi10.png

Partager cet article

4 février 2015 3 04 /02 /février /2015 15:20

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/nation10.png

Partager cet article

24 janvier 2015 6 24 /01 /janvier /2015 16:52

Les chefs d'oeuvre interdits de l'art japonais

 

"Dans le cadre de sa saison "Art et Erotisme en Orient", et en complément de l'exposition "Kama Sûtra", la Pinacothèque de Paris souhaite offrir au public une approche singulière de la vie et de la culture érotique au Japon à l'époque Edo (1603 - 1867). L'exposition "L'Art de l'amour au temps des Geishas" est la première jamais présentée en France sur ces fameuses estampes qui relèvent de tous nos fantasmes et de l'imaginaire extrême-oriental.

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/03_eis10.jpg

La prospérité de l'époque Edo favorise la naissance d'une nouvelle et riche classe bourgeoise dominante au sein des grandes cités japonaises: les chônin (citadins). Ces commerçants, artisans, médecins, enseignants ou artistes affirment par le biais du mouvement culturel ukiyo-e une conception hédoniste de l'existence qui contraste avec la morale néo-confucianiste japonaise des classes guerrières dirigeantes. Le mouvement ukiyo-e, "images du monde flottant", est le fruit d'une réflexion esthétique et éthique sur la caractère bref et transitoire de la vie et où l'angle de la beauté féminine idéalisée et de l'imaginaire érotique prend une part prépondérante.

Les gravures polychromes représentant des belles femmes (bijinga) et celles érotiques - les shunga, "images de printemps" - en sont les manifestations les plus significatives de cette époque. Elles connurent leur apogée durant l'époque Edo et sont le reflet du mode de vie raffiné, luxueux et moderne de la classe des chônin qui fréquente les théâtres, les quartiers de plaisir, organise des fêtes et revendique une existence tournée vers le plaisir et la satisfaction des désirs personnels. En parallèle de cette expression artistique, dont Kitagawa Utamaro, Utagawa Hiroshige ou encore Katsushika Hokusai furent les plus grands maîtres, la littérature devient elle aussi un mode d'expression de ce monde flottant grâce aux ukiyozoshi, les romans ukiyo.

Secrètement collectionnés en Europe par de grandes personnalités artistiques comme Gustav Klimt ou Emile Zola dès l'ouverture du Japon à L'occident en 1868, les gravures ukiyo-e contribuent à la naissance et au développement du japonisme à la fin du XIX° siècle. 

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/06_set10.jpg

L'exposition "L'Art de l'amour au temps des geishas" propose plus de 200 gravures, photographies et objets de la vie quotidienne en provenance du Museo delle Culture de Lugano ainsi que d'autres grands musées publics et collections particulières de Suisse et d'Italie. Un ensemble d'oeuvres modernes et contemporaines, planches de mangas et peintures, témoigne de la continuité de cette tradition érotique jusque dans le Japon contemporain."

Marc Restellini, directeur de la Pinacothèque de Paris

 

Partager cet article

Published by Shingen - dans Evénements
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 10:16

Il est désormais possible de télécharger ce livre en ligne au format digital, via le site du magazine BLACK BELT. Ce collectible n'est bien sûr pas gratuit, mais intéressera tous les fans puisqu'il compile les numéros de Black Belt allant d'Octobre 1967 à Juillet 2012 où sont consacrés couvertures et articles sur Bruce Lee.

 

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/bruce_10.jpg

 

Plus de 3000 pages en anglais dédiées au fondateur du Jeet Kune Do.

 

Entre autres:

  • série d'écrits et illustrations de Bruce Lee lui-même sur le JKD;
  • interview de Brandon Lee parlant de son père;
  • rares photos de Bruce Lee révélées par Linda Lee;
  • mémoires de William Cheung sur l'enfance du Petit Dragon;
  • Linda Lee mentionnant les débuts de Bruce Lee dans The Green Hornet;
  • et bien d'autres informations à découvrir...

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/sans_t10.png

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/sans_t11.png

 

Malgré le prix, je vous invite à découvrir cette source de références sur Bruce Lee.

Si nous sortons ici de la sphère nippone et de l'univers des samouraï, la philosophie et le travail de cet artiste qui a été notre contemporain sont une source d'inspiration pour chacun dans la compréhension de la pensée et de la discipline martiale que s'imposaient également les bushi de l'ancienne époque.

 

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/bruce_10.png

 

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/bruce_11.png

Partager cet article

Published by Shingen - dans Bibliographie
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 19:45

 

http://i38.servimg.com/u/f38/11/14/75/51/index10.png

Partager cet article

Published by Shingen - dans Vidéos
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 19:38

(documentaire ARTE)

 

 

Partager cet article

Published by Shingen - dans Vidéos
commenter cet article