Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

BUSHIDÔ

BUSHIDÔ : Code d’honneur et de comportement social qui exigeait du guerrier, Bushi ou Samouraï – ce dernier étant d’un rang plus élevé –, le sens de la justice et de l’honnêteté, le courage et le mépris de la mort, la sympathie envers tous, la politesse et le respect de l’étiquette, la sincérité et le respect de la parole donnée, la loyauté absolue envers les supérieurs et enfin la défense de l’honneur, du nom et du clan. Selon ce code, les Bushi, et plus particulièrement les Samouraï, devaient observer une étiquette sévère et consacrer leur vie et leur esprit à une ou des activités ‘dépassant l’homme ordinaire’ et transcendant la vie et la mort. Le bushidô est une manière d’être, de se comporter envers ses semblables, et une fidélité absolue à une ligne de vie (autrefois à un maître, à un supérieur), qui faisait appel au respect de soi et des autres, quels qu’ils fussent, faibles ou forts, ainsi qu’à la maîtrise parfaite de son mental, de ses pulsions et de ses passions, afin de maintenir l’esprit en harmonie (Wa) avec l’univers. Il est évident que cet idéal n’était atteint que très rarement.

D’après Louis Frédéric, Dictionnaire des Arts Martiaux (éd. Félin).

21 août 2006 1 21 /08 /août /2006 14:49

 

Budo, par Morihei Ueshiba

« Budo », en japonais veut dire la « voie du guerrier ». À l'époque moderne, ce terme a pris une connotation très morale et spirituelle et il n'a peut-être jamais été autant personnifié que par le maître Ueshiba Morihei, le créateur de l'aïkido. Cette discipline martiale héritée des techniques de saisies à mains nues et des techniques de sabre des anciens samourais est aujourd'hui l'une des écoles martiales les plus appréciées par ceux qui veulent voir dans les arts martiaux une école du coeur et de l?esprit. Cette oeuvre capitale contient l'ensemble des réflexions personnelles du fondateur sur les principes premiers de son art, exprimées dans une prose très dense et très riche, ainsi qu'en vers mystiques. Cet ouvrage, manuel technique qui expose les buts ultimes et l'esprit de la discipline est très important pour les aïkidokas, car il s'agit de l'unique ouvrage technique en image de O Sensei Ueshiba. Plus de 400 photos du Fondateur en mouvement, illustrant essentiellement la période d'avant-guerre, époque à laquelle il achève de concevoir l'aïki-budo, l'aïkido des origines.
 
 

L'essence du Zen, par Sekkei Harada

Beaucoup de gens pensent que le zen est quelque chose de difficile. C'est une méprise. Les caractères chinois utilisés pour le mot « zen » signifient : « Démontrer la simplicité. » Le zen est donc un enseignement extrêmement clair et concis.
Qui crée ce labyrinthe où l'esprit et le corps sont noués dans des troubles et des complications, à tel point qu'il lui est impossible de bouger ? Où que vous viviez, en Orient ou en Occident, c'est vous-même. La cause n'est autre que l'Ignorance de la vraie nature du Soi.
« Te connais-tu toi-même ? », « Qui es-tu ? » Si l?on vous posait ces questions, que répondriez-vous ? En réponse au sincère désir de connaître l'essence du Soi, ce qui veut dire de rencontrer la vraie nature du Soi, le zen offre la quête de ce vrai Soi et elle peut commencer n'importe où et n'importe quand.

Ce livre est écrit pour ceux qui veulent pratiquer, mais qui n'ont jamais été jusqu'à expérimenter. Le livre donne une explication simple et concrète de la théorie et des principes du zen, aussi bien que de sa réalité et de son essence.

Sekkei Harada , né en 1926, est le Abbé du temple zen Hosshin-ji de Fukui au Japon. Il entra au temple en 1953 et termina son séminaire en 1957. En 1974 il devient père supérieur puis abbé du temple. Il est reconnu par le groupe zen Soto comme Shike (maître) en 1976. Il est aussi l'auteur de plusieurs livres sur le zen en japonais et anglais
.
 
 
 
Le Sabre et le Divin, par Risuke Otake
 
 
L'école Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu est renommée pour l'excellence de sa technique dans le domaine des armes et pour son haut niveau culturel. Cette école qui est au fondement et à l'origine des arts martiaux japonais est connue dans le monde entier et a su entretenir à la fois un art de combat fort remarquable et une civilisation raffinée et profonde. A notre époque qui a tendance à perdre de vue la signification réelle de l'art du sabre, comme le souligne dans sa préface le grand-maître de l'école, le travail de maître Otake qui s'inscrit dans la grande tradition des arts martiaux classiques japonais constitue une contribution spirituelle indéniable.
En France très nombreux sont les pratiquants de disciplines martiales diverses, dont ceux de la sphère aïki, qui se reconnaissent dans la Katori Shinto Ryu et qui basent leur étude des armes sur son enseignement.
Ce livre contient l'intégralité de l'enseignement de cette grande école d?escrime : sabres, bâton, hallebarde, lance.

Risuke OTAKE, est le plus éminent expert de l?école Tenshin Shoden Katori Shintô Ryû. Sa technique est reconnue par tous comme la plus pure en matière d'escrime japonaise.
 
 

Points vitaux, par Henry Plee (voir aussi Points de vie ,par Henry Plee et Fujita Saiko)

 

Ce livre, attendu depuis des dizaines d'années, recèle rien de moins que l'ensemble du savoir conservé jalousement depuis les temps les plus anciens par les écoles traditionnelles japonaises et chinoises sur l'étude des points vitaux. Ce savoir fut remis sur ordre de l'État-Major japonais pour sauver l'empire japonais de la débâcle de la Seconde Guerre mondiale. Maître Fujita Saikô, 10e dan de ninjutsu et kenpô, nous présente les résultats des recherches médicales militaires ; Maître Henry Plée, 9e dan et père du karaté européen, nous dévoile le résultat de son savoir, de ses expériences. Ce livre est leur héritage qu'ils vous lèguent. À vous de faire l'usage que mérite cet art ultime.Avec les archives secrètes des 32 écoles traditionnelles japonaises. Le livre phénomène de cette fin de siècle ! 

 

L'essence du ninjutsu, par Masaaki Hatsumi

Tiré des textes anciens des maîtres du passé, et de techniques démontrées en dojo (par des photos, dessins, peintures) le dernier grand maître de l'art du ninjutsu encore vivant, Dr. Masaaki Hatsumi, présente ce qui est l'essence du ninjutsu : Les Neufs Traditions. Il y explique pourquoi, après plus de 900 ans, l'art des guerriers de l'ombre continue à inspirer et à servir les pratiquants du monde entier. Ce livre de Dr. Hatsumi contient des rouleaux historiques des ninjas et décrit des techniques de self-défense, démysifie des tours qui sont atrribués aux ninjas, mais qui proviennent plus de tours de cirque que des arts martiaux. L'essence du ninjutsu est un ouvrage qui fait référence en la matière, met en lumière les origines du ninjutsu, expliquant comment cet art continue à enrichir la vie des pratiquants d?aujourd'hui.

Masaaki HATSUMI né en 1931 au Japon, est le maître de ninjutsu le plus gradé et le plus mondialement connu. Il est le grand-maître et l'héritier (sôke) de neuf écoles traditionnelles d'arts martiaux dont trois écoles de ninjutsu. Il est le promoteur du ninjutsu international qu'il a fait sortir de la clandestinité dans les années 1980 par ses efforts d'adaptation à l'esprit occidental et a ouvert à plus de réalisme. Tous les experts occidentaux d'aujourd'hui ont été ses élèves.
Son école le Bujinkan a fusionné l'ensemble de ses connaissances sous le terme de Budô Tai-jutsu, signifiant ainsi que son enseignement va bien au-dela du ninjutsu.
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Bibliographie
commenter cet article

commentaires