Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

BUSHIDÔ

BUSHIDÔ : Code d’honneur et de comportement social qui exigeait du guerrier, Bushi ou Samouraï – ce dernier étant d’un rang plus élevé –, le sens de la justice et de l’honnêteté, le courage et le mépris de la mort, la sympathie envers tous, la politesse et le respect de l’étiquette, la sincérité et le respect de la parole donnée, la loyauté absolue envers les supérieurs et enfin la défense de l’honneur, du nom et du clan. Selon ce code, les Bushi, et plus particulièrement les Samouraï, devaient observer une étiquette sévère et consacrer leur vie et leur esprit à une ou des activités ‘dépassant l’homme ordinaire’ et transcendant la vie et la mort. Le bushidô est une manière d’être, de se comporter envers ses semblables, et une fidélité absolue à une ligne de vie (autrefois à un maître, à un supérieur), qui faisait appel au respect de soi et des autres, quels qu’ils fussent, faibles ou forts, ainsi qu’à la maîtrise parfaite de son mental, de ses pulsions et de ses passions, afin de maintenir l’esprit en harmonie (Wa) avec l’univers. Il est évident que cet idéal n’était atteint que très rarement.

D’après Louis Frédéric, Dictionnaire des Arts Martiaux (éd. Félin).

23 août 2006 3 23 /08 /août /2006 10:39

Voici quelques questions posées à Maître Deshimaru par ses disciples, tirées de Questions à un Maître Zen.

Peut-être pouvons-nous nous même y apporter des réponses.

- Quand les attachements et les illusions s'évanouissent (par la pratique de zazen), que reste t-il?

- La recherche personnelle de libération intérieure n'est-elle pas égoïste par rapport à la recherche de libération collective?

- Quand quelqu'un se trompe sur quelque chose, faut-il le laisser faire ou essayer de lui montrer son erreur?

- Pensez-vous qu'il y ait une survie de l'âme après la mort?

- La mort est-elle le satori?

- Comment vivre ici et maintenant quand on pense toujours à la mort?

- Pourquoi sommes-nous imparfaits? Etions-nous parfaits avant et devons-nous le redevenir?

- Nous vivons une époque de complète décadence. Pensez-vous que par la suite la civilisation pourra se ressaisir?

 

Tiré du chapitre "Dialogue avec des moines chrétiens":

- Peut-on abandonner l'égo complètement? N'est-ce pas un idéal?

- Supposons qu'un bouddhiste ne se pose plus de question à propos de sa mort, quelle est sa raison de vivre?

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Le Zen
commenter cet article

commentaires