Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

BUSHIDÔ

BUSHIDÔ : Code d’honneur et de comportement social qui exigeait du guerrier, Bushi ou Samouraï – ce dernier étant d’un rang plus élevé –, le sens de la justice et de l’honnêteté, le courage et le mépris de la mort, la sympathie envers tous, la politesse et le respect de l’étiquette, la sincérité et le respect de la parole donnée, la loyauté absolue envers les supérieurs et enfin la défense de l’honneur, du nom et du clan. Selon ce code, les Bushi, et plus particulièrement les Samouraï, devaient observer une étiquette sévère et consacrer leur vie et leur esprit à une ou des activités ‘dépassant l’homme ordinaire’ et transcendant la vie et la mort. Le bushidô est une manière d’être, de se comporter envers ses semblables, et une fidélité absolue à une ligne de vie (autrefois à un maître, à un supérieur), qui faisait appel au respect de soi et des autres, quels qu’ils fussent, faibles ou forts, ainsi qu’à la maîtrise parfaite de son mental, de ses pulsions et de ses passions, afin de maintenir l’esprit en harmonie (Wa) avec l’univers. Il est évident que cet idéal n’était atteint que très rarement.

D’après Louis Frédéric, Dictionnaire des Arts Martiaux (éd. Félin).

10 février 2007 6 10 /02 /février /2007 18:52

Pour entretenir la lame de votre sabre, il faudra vous procurer un kit d'entretien.

Ce kit comprend:

- de l'huile de choji, qui est de l'huile de girofle;


- un uchiko, sac de tissu contenant de la pierre à polir en poudre;


- du nugui-gami, c'est-à dire du papier de riz très fin;
- un mekugi-nuki, petit marteau de bronze utilisé pour ôter les mekugi et libérer la lame de la tsuka;


- un katana-makura, petit coussin où l'on dépose la lame du sabre.

Rituel:

en saisissant le sabre de la main gauche, le dos de la lame vers soi, employer l'uchiko de la main droite en le tapotant sur la longueur de la lame et sur les deux faces. L'uchiko dépose une fine poudre qui polit la lame et qui absorbe l'huile de choji. Utiliser le nugui-gami sur la longueur pour ôter la poudre (attention à ne pas répéter ce geste trop souvent pour ne pas abîmer la lame). Verser l'huile de choji sur le papier de riz et étendre l'huile sur la lame. Ranger le sabre dans le saya.

Le mekugi-nuki est employé dans le cas où vous souhaiteriez changer des pièces du sabre tels que les menuki, le habaki ou la tsuba.Le marteau permet de retirer le nakago qui retient la tsuka.

Attention: ne jamais toucher la lame avec vos doigts. D'une part, la lame est très tranchante, vous pourriez vous blesser, d'autre part, la graisse des doigts pourrait endommager la lame.
Ne tentez pas non plus d'affûter la lame vous-même! Pas de papier de verre, ni de meule.
Un conseil: ne pas enlever la rouille au niveau du nakago. C'est ce qui permet de dater le sabre et de donner de la valeur à la lame.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Le Sabre Japonais
commenter cet article

commentaires