Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

BUSHIDÔ

BUSHIDÔ : Code d’honneur et de comportement social qui exigeait du guerrier, Bushi ou Samouraï – ce dernier étant d’un rang plus élevé –, le sens de la justice et de l’honnêteté, le courage et le mépris de la mort, la sympathie envers tous, la politesse et le respect de l’étiquette, la sincérité et le respect de la parole donnée, la loyauté absolue envers les supérieurs et enfin la défense de l’honneur, du nom et du clan. Selon ce code, les Bushi, et plus particulièrement les Samouraï, devaient observer une étiquette sévère et consacrer leur vie et leur esprit à une ou des activités ‘dépassant l’homme ordinaire’ et transcendant la vie et la mort. Le bushidô est une manière d’être, de se comporter envers ses semblables, et une fidélité absolue à une ligne de vie (autrefois à un maître, à un supérieur), qui faisait appel au respect de soi et des autres, quels qu’ils fussent, faibles ou forts, ainsi qu’à la maîtrise parfaite de son mental, de ses pulsions et de ses passions, afin de maintenir l’esprit en harmonie (Wa) avec l’univers. Il est évident que cet idéal n’était atteint que très rarement.

D’après Louis Frédéric, Dictionnaire des Arts Martiaux (éd. Félin).

17 juin 2007 7 17 /06 /juin /2007 18:38

prêté lors de l'entrée à la Katori Shintô Ryû:


- Entré à la Tenshin Shoden Katori Shintô-ryû, héritière de la Grande Divinité de Katori, je ne dirai ni ne montrerai à qui que ce soit ce qui m’y aura été enseigné, pas même à mes parents, mes enfants, mes frères ou condisciples sans autorisation.

 

 

- Je n’aurai pas l’insolence de parler de mon art ou d’en démontrer la technique à quiconque d’extérieur à l’école.

 

 

- Je ne parierai, ni ne fréquenterai les mauvais lieux.

 

 

- Je ne combattrai pas contre d’autres écoles sans en avoir reçu l’utorisation.

 

 

Je m’engage à respecter rigoureusement les articles précédents et si je devais manquer à ma parole, je m’opposerais ouvertement à la Grande Divinité de Katori et m’exposerais à son châtiment.

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Les Ecoles
commenter cet article

commentaires

Shingen 30/11/2007 12:38

Où est la comparaison? Il est simplement dit que les deux sont héritiers de traditions. D'autre part, je ne m'amuse à critiquer dans ce blog aucun maître ni style ou école. J'aimerais que les gens qui viennent et postent ici en fassent de même. Chacun pratique selon sa voie. Pourquoi parler en mal d'Hatsumi? connaissez-vous l'art qu'il enseigne? 

lamento 30/11/2007 11:41

BonjourMerci de ne pas comparer Otake sensei et Monsieur Hatsumi Le premier est un véritable expert,  le second ?????

Shingen 27/11/2007 10:23

La Katori n'est pas la seule école à avoir diffusé son enseignement. Beaucoup d'arts de nos jours se répandent et dévoilent quelques unes de leurs techniques, maintenues cachées jusqu'à lors. Disons qu'il faut évoluer avec son temps. Des écoles de Ninpô (telle que la Togakure...) sont devenues "accessibles", bien que beaucoup de leurs denshô ne soient pas dévoilés au grand jour. Les arts martiaux sont dans leur fondement des arts guerriers mais le Japon n'est plus en guerre, et comme on le lit souvent, les bugei sont aujourd'hui des arts de la paix. Pourquoi les cacher éternellement? Toujours est-il, je pense que Otake Sensei garde une grande part cachée, tout comme Hatsumi Sensei ou d'autres héritiers de grandes écoles.

lamentoc 26/11/2007 17:55

Bonjour,Je crois que le second commandement est largement bafoué ne serait-ce que par les vidéos et livres diffusés par Otake sensei.