On sait que les lames des sabres sont faites de laminages de plusieurs métaux différents, que ce soient des aciers durs (hagane), des aciers intermédiaires (kawagane) ou tendres (shingane).

Le schéma suivant montre la répartition possible des métaux, avec la démarcation des lingots.

 

Le shingane: c'est le coeur de la lame. Constitué d'acier, il est flexible et plie plutôt que de casser. Cependant, étant trop tendre, il ne pourrait constituer l'entière lame, qui ne trancherait pas. Il est aussi nommé "shintetsu". La présence de shigane au coeur permet de donner  à la lame son élasticité.

Le hagane: constitué d'acier, il est cassant mais très dur et tranchant. Il est souvent plié autour du shigane. Aussi appelé "uagane".

Le kawagane: il existe un grand nombre de lamination différentes combinant 2 ou 3 de ces métaux intermédiaires.

Comme on peut le voir sur le schéma explicatif:
- Les lames MARU sont des lames forgées uniquement  en aciers durs. Ce sont des monoblocs de hagane. C'est la composition la plus pauvre.

- Les lames SOSHU KITAE sont des lames composées des différents aciers. Il y a 7 lingots et 3 densités d'aciers. On trouve un noyau en acier doux, la face interne des côtés en acier dur, le dos, la face externe des côtés et le tranchant en acier très dur. Masamune forgeait ses lames en soshu-kitae. C'est le composite le plus complexe et un véritable exploit pour un forgeron.

- Les lames KOBUSE ont un noyau d'acier doux, enveloppé sur les côtés et le tranchant par de l'acier très dur. Cette composition a été employée durant la Seconde Guerre Mondiale et est toujours utilisée.

- Les lames HONSAIMAI (ou sanmai) ont la composition la plus commune: 4 lingots, un noyau et le dos en acier doux, les côtés en acier dur, le tranchant en acier très dur.

- Les lames SHIHOZUME ont 5 lingots, un noyau en acier doux, le dos et les côtés en acier dur, le tranchant en acier très dur.

- Les lames MAKURI ont un noyau en acier doux enveloppé entièrement d'acier très dur.

- Les lames WARIHA TETSU ont le dos en acier dur, le tranchant en acier très dur (généralement pour les wakisashis et tanto)

- Les lames ORIKAESHI SANMAI sont faites de 6 lingots.

- Les lames GOMAI : un noyau en acier très dur, une enveloppe interne en acier doux, une enveloppe externe en acier très dur

 

source schéma: catalogue de la collection Fudoshin


Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

Texte Libre

BUSHIDÔ : Code d’honneur et de comportement social qui exigeait du guerrier, Bushi ou Samouraï – ce dernier étant d’un rang plus élevé –, le sens de la justice et de l’honnêteté, le courage et le mépris de la mort, la sympathie envers tous, la politesse et le respect de l’étiquette, la sincérité et le respect de la parole donnée, la loyauté absolue envers les supérieurs et enfin la défense de l’honneur, du nom et du clan. Selon ce code, les Bushi, et plus particulièrement les Samouraï, devaient observer une étiquette sévère et consacrer leur vie et leur esprit à une ou des activités ‘dépassant l’homme ordinaire’ et transcendant la vie et la mort. Le bushidô est une manière d’être, de se comporter envers ses semblables, et une fidélité absolue à une ligne de vie (autrefois à un maître, à un supérieur), qui faisait appel au respect de soi et des autres, quels qu’ils fussent, faibles ou forts, ainsi qu’à la maîtrise parfaite de son mental, de ses pulsions et de ses passions, afin de maintenir l’esprit en harmonie (Wa) avec l’univers. Il est évident que cet idéal n’était atteint que très rarement.

D’après Louis Frédéric, Dictionnaire des Arts Martiaux (éd. Félin).

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Recherche

Recommander

Boîte à Idées

Déposez vos suggestions

http://i44.servimg.com/u/f44/11/14/75/51/ici10.png

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés