Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recherche

BUSHIDÔ

BUSHIDÔ : Code d’honneur et de comportement social qui exigeait du guerrier, Bushi ou Samouraï – ce dernier étant d’un rang plus élevé –, le sens de la justice et de l’honnêteté, le courage et le mépris de la mort, la sympathie envers tous, la politesse et le respect de l’étiquette, la sincérité et le respect de la parole donnée, la loyauté absolue envers les supérieurs et enfin la défense de l’honneur, du nom et du clan. Selon ce code, les Bushi, et plus particulièrement les Samouraï, devaient observer une étiquette sévère et consacrer leur vie et leur esprit à une ou des activités ‘dépassant l’homme ordinaire’ et transcendant la vie et la mort. Le bushidô est une manière d’être, de se comporter envers ses semblables, et une fidélité absolue à une ligne de vie (autrefois à un maître, à un supérieur), qui faisait appel au respect de soi et des autres, quels qu’ils fussent, faibles ou forts, ainsi qu’à la maîtrise parfaite de son mental, de ses pulsions et de ses passions, afin de maintenir l’esprit en harmonie (Wa) avec l’univers. Il est évident que cet idéal n’était atteint que très rarement.

D’après Louis Frédéric, Dictionnaire des Arts Martiaux (éd. Félin).

23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 16:44

"Pareil à la rosée j'apparais

Pareil à la rosée je disparais.

Telle est ma vie.

Même la splendeur de Naniwa

N'est qu'un songe dans un songe"

Toyotomi Hideyoshi (Hideyoshi, Mary Elizabeth Berry)

 

gif.gif

"Même une longue vie de prospérité n'est qu'un verre de sake

Une vie de 49 ans est passée comme un rêve

Je ne sais pas ce qu'est la vie, ni la mort

Année après année, tout n'est que rêve.

Le Ciel comme l'Enfer sont laissés derrière;

Je me tiens dans le crépuscule du clair de lune

Libéré des vapeurs de l'attachement"

Uesugi Kenshin (Zen and Japanese Culture, Daisetz Teitarô Suzuki)

 

gif.gif

 

"Que l'on meure ou que l'on survive est la même chose

N'emmener personne avec soi est la seule différence.

Ah, que cela est plaisant! Deux réveils et un repos.

Ce rêve d'un monde fuyant! Les teintes rosées de l'aube précoce."

Tokugawa Ieyasu (The maker of modern Japan: the life of Tokugawa Ieyasu, Arthur Lindsay Sadler)

 

gif.gif


"Ces jours-ci

Mes pensées les plus profondes me rappellent

Un lever de soleil automnal

Quand l'appel du cerf

résonnait à travers les champs"

Fujiwara-no-Yoshitsune (Japanese death poems, Yoel Hoffmann)

 

gif.gif


"Ainsi la nuit tomba.

Hier aussi

Le soleil périclita

Derrière les pics des montagnes

Et les cloches sonnèrent"

Eifuku Mon'in (Japanese death poems, Yoel Hoffmann)

 

gif.gif

 

"La lune dans l'eau

Un soubresaut

Et elle s'écoule."

Oshima Ryota (Japanese death poems, Yoel Hoffmann)

 

gif.gif

 

"Sans savoir

Que mon corps repose

Sur les rochers du Mont Kamo

Mon amour m'attend."

Yosami-no-Otome (Japanese death poems, Yoal Hoffmann)

 

gif.gif

 

"Je ne fais qu'un avec cela, cela seulement.

Vous, mes disciples

Maintenez-le fermement.

Maintenant je peux prendre ma dernière inspiration."

Daibai (Zen poems of China and Japan, Lucien Stryk)

 

gif.gif

 

"Si nous vivions pour toujours, si les rosées d'Adashino ne disparaissaient jamais, que la fumée sur Toribeyama ne se dissipait jamais, les hommes ressentiraient peu la délicatesse des choses. La beauté de la vie réside dans son impermanence. L'homme vit le plus longtemps parmi toutes les choses vivantes - considérez l'épéhémère, la cigalle - et même une année vécue paisiblement semble longue. Cependant, pour des choses telles que l'amour du monde un millier d'années s'écouleraient comme le rêve d'une nuit."

Kenko Yoshida (Zen poems of China and Japan, Lucien Stryk)

 

gif.gif

 

"L'issue parfaite:

Il n'y a pas de passé, présent, futur.

Aube après aube, le soleil!

Nuit après nuit, la lune!"

Getsudo (Zen poems of China and Japan, Lucien Stryk)

 

gif.gif

 

"76 - faits

Dans cette vie -

Je n'ai pas recherché le paradis,

Je ne crains pas l'enfer.

J'étendrai ces os

Au-delà du Triple Monde

Sans passion, Imperturbé"

Shofu (Zen poetry: let the spring breeze enter, Lucien Stryk)

 

gif.gif


"Je sais que moi aussi

Je peux ne pas assister à demain;

Mais aujourd'hui au moins

Alors que mon soleil ne s'est pas encore couché

Mon chagrin va à quelqu'un d'autre."

Ki no Tsurayuki (Traditional japanese poetry: an anthology, Steven Carter)

Dans ce poème, l'auteur se lamente de la mort de Ki-no-Tomonori

 

gif.gif

 

"Pour les fleurs de cerisiers

Tomber comme de la neige

est assez triste.

Comment les brises qui soufflent

Se poposent-elles de les disperser?"

Oshikochi no Mitsune (Traditional japanese poetry: an anthology, Steven Carter)

 

gif.gif

 

"Même à Nara -

l'ancienne cité royale

Qui est une ancienne demeure -

Les fleurs sont arrivées à éclosion

dans les couleurs du passé."

Empereur Nara (Traditional japanese poetry: an anthology, Steven Carter)

 

http://i44.servimg.com/u/f44/11/14/75/51/akashi10.jpg

Le général Akashi Gidayu écrivant un poème avant de se faire seppukku (estampe par Yoshitoshi) 

 

traductions par Shingen

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Poésie
commenter cet article

commentaires