Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Recherche

BUSHIDÔ

BUSHIDÔ : Code d’honneur et de comportement social qui exigeait du guerrier, Bushi ou Samouraï – ce dernier étant d’un rang plus élevé –, le sens de la justice et de l’honnêteté, le courage et le mépris de la mort, la sympathie envers tous, la politesse et le respect de l’étiquette, la sincérité et le respect de la parole donnée, la loyauté absolue envers les supérieurs et enfin la défense de l’honneur, du nom et du clan. Selon ce code, les Bushi, et plus particulièrement les Samouraï, devaient observer une étiquette sévère et consacrer leur vie et leur esprit à une ou des activités ‘dépassant l’homme ordinaire’ et transcendant la vie et la mort. Le bushidô est une manière d’être, de se comporter envers ses semblables, et une fidélité absolue à une ligne de vie (autrefois à un maître, à un supérieur), qui faisait appel au respect de soi et des autres, quels qu’ils fussent, faibles ou forts, ainsi qu’à la maîtrise parfaite de son mental, de ses pulsions et de ses passions, afin de maintenir l’esprit en harmonie (Wa) avec l’univers. Il est évident que cet idéal n’était atteint que très rarement.

D’après Louis Frédéric, Dictionnaire des Arts Martiaux (éd. Félin).

26 mars 2006 7 26 /03 /mars /2006 19:45

Tsunetomo Yamamoto , était aussi connu sous le nom de Yamamoto Jocho, nom qu’il prit à son retirement.

 

 

 

Né le 12 juin 1656 à Katatae (une région du fief des Nabeshima, la préfecture de Saga), Yamamoto Tsunetomo entra aux ordres du clan Nabeshima à l’âge de 9 ans. Son seigneur était alors Mitsushige Nabeshima, troisième daimyo de cette région. Yamamoto lui fut dévoué pendant trente ans, jusqu’à la mort de ce dernier à l’âge de 69 ans, le 16 mai 1700. Yamamoto avait alors 42 ans.

Yamamoto ne commit pas tsuifuku, Mitsushige Nabeshima ayant exprimé son désaccord envers cette pratique. Par sympathie et loyauté, et parce qu’il était en désaccord avec les successeurs de son seigneur, Yamamoto demanda à se retirer et prit la tonsure, devenant moine bouddhiste dans les montagnes. Il se retira donc dans un petit ermitage appelé Kurotsuchibaru, à environ 12 kilomètres au nord du château de Saga, et vécut là-bas en semi réclusion. En 1710, un jeune samouraï du nom de Tashiro Tsuramoto commença à lui rendre visite. Jusqu’en 1716, Yamamoto lui conta ses pensées, et Tsuramoto arrangea ces paroles en un recueil nommé Hagakure, connu aussi comme . Trois ans plus tard, Yamamoto décédait.

Le fief des Nabeshima se situait sur l’île de Kyushu au sud-ouest du Japon. Le premier seigneur fut Naoshige Nabeshima (1538-1618). Son successeur fut son fils, Katsushige Nabeshima (1580-1657) ; Mitsushige Nabeshima prit sa suite. Bon nombre d’anecdotes se rapportent à ces trois hommes, rappellant à quel point le dévouement du samouraï était important et nécessaire pour l’accomplissement de la Voie. L’auteur exprime dans le livre ses plus profonds sentiments. Il apparaît comme un samouraï accompli, regardant la mort comme l’acte le plus abouti et le plus sincère qu’un guerrier puisse faire envers son maître. L’Hagakure n’est pas baigné d’une atmosphère sombre et glauque. Au contraire, les pensées de Yamamoto sont pures, toujours justifiées par l’idéal de servir au mieux le clan, sans avoir de doute ni de retenue dans les actions et les jugements.

Pendant des années, l’Hagakure est resté la propriété du clan Nabeshima. Yamamoto lui-même n’avait pas eu l’intention de le publier, et aurait exigé que tous les 11 chapitres composant le recueil soient jetés au feu, citant son propre père


"Après avoir lu des livres, il est mieux de les brûler ou les jeter. On dit que la lecture est l’apanage de la Cour Impériale, mais la Maison de Nakano est fondée sur des valeurs martiales, elle qui utilise le bâton de bois (de chêne) ".


Dans les années 1930, l’Hagakure est devenu le travail le plus représentatif du Bushido. Les Kamikaze durant la Seconde Guerre emportaient avec eux un exemplaire du recueil, un grand nombre de ces pilotes étant originaires de Saga.

Un de ces hommes composa un Haiku, en février 1945, à l’âge de 22 ans :

 

"Si seulement nous pouvions tomber (mourir) comme les fleurs de cerisier si pures et radieuses."

 

A retenir

Nous devrions nous préparer chaque jour à la mort pour que, lorsque le temps arrive, nous puissions mourir en paix. Il est stupide de se tourmenter à l’avance par de vaines chimères.

Se tranquilliser l’esprit chaque matin et imaginer le moment où l’on pourrait être déchiré et mutilé par des flèches, des armes, des lances et des sabres, emporté par la foudre, secoué par des tremblements de terre, mourant de maladie ou tué par un accident. Mourir chaque matin en son esprit, c’est ne plus craindre la mort.

 

 

 

                                                       La tombe de Yamamoto à Yaemachi

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Bibliographie
commenter cet article
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 21:49

"Concernant la valeur martiale, le mérite repose plus dans le fait de mourir pour son maître que d'abattre son ennemi."

 

Cette citation tirée de l'Hagakure résume l'ensemble du traité de Yamamoto: c'est un guide centré sur la façon de vivre et de mourir.

A partir des deux paragraphes d'ouverture, l'Hagakure fournit un puissant message destiné à l'esprit du samouraï. Il offre des croyances difficiles à saisir pour nos esprits occidentaux, pourtant fascinants dans leur poursuite de service absolu.

Né en 1659, Tsunetomo Yamamoto a dévoué sa vie au service de son maître, le Shogun Mitsushige Nabeshima et son clan, réussissant à s'élever au rang de respecté samouraï. A la mort de son maître en 1700, Yamamoto renonce au monde et se retire en hermitage. Pendant sa retraite, un ami proche et disciple de Yamamoto va recueillir les pensées de son maître. Bien que Yamamoto demanda à ce que le travail ne soit jamais publié, l'Hagakure ("Dissimulé Derrière les Feuilles"), a survécu, en infuencant le développement d'une culture et servant de base au Bushido, la Voie du Samouraï.

Ici sont rapportés des extraits du livre Bushido, The Way of the Samuraï (de Justin F. Stone, éditions SQUAREONE CLASSICS), qui constitue une explication de texte de l'Hagakure. Bushido reprend certains passages importants et marquants de l'Hagakure pour mieux les développer.

 

                         

 

 

"I have found the essence of Bushido: to die! In other words, when you have a choice between life and death, then always choose death: this is all that you must remember. It is neither troublesome or difficult. You have only to go on with a clenched stomach. Any other ideas are unnecessary and futile"

 

How can you reform others if you disgrace them?

It is of utmost importance to admonish others with the intention of helping them to overcome their faults; and not put others to shame, which is the same as abuse or insult.

 

People you can trust

If you abandon those who have made blunders, you cannot hope to make great people out of them. It is those who have never made a mistake who are in great danger.

 

Models to imitate

Even a bad calligraphy (handwritting) will be fairly improved if a good model is used for imitation.
Also, you have better take one good, strong point from each person and construct one good model out of individual merits.

 

Friend's loyalty

Of those who once helped you, you must not drift apart from them throughout your life. It is in these unfortunate circumstances that your friend's sincerity is made clear.

 

The Liked and the Disliked

Those who like to be of help to others who even take delight in humbling themselves to work under the authority of their own colleagues - surely they are liked.

 

Consulting others

If you judge and manage every affair while depending only on your own small learning and wisdom, ou will fall contrary to the Way of Heaven and become partial and evil. Be eager to be given advice and talk to other persons not involved in your problem. They are impartial standpoints and will prevent you from lack of warning. You won't repeat wrongdoings the rest of your life.

 

Handlings difficulties

If the water rises, the ship rises too.

 

To win is to overcome yourself

Hyogo Narutomi once said: "to win is to overcome your own side. To win, your own side must overcome itself. To win one's self is to overcome the body with the mind. Unless you train your spirit and your body every day to such an extent that there is none comparable to you among the tens of thousands of samuraï on your side, it will be impossible for you to defeat your enemies.

 

Success and failure

Small mistakes do not spoil a great accomplishment. Only those who have made some mistakes can also accomplish great works. If you have great principles, your small faults can easily be justified.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Bibliographie
commenter cet article
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 20:23

"L'esprit paisible est comme l'eau calme réfléchissant l'éclat de lune. Videz l'esprit et vous réaliserez l'esprit paisible."

Yagyu Jubei


 

"Pour pratiquer le Zen ou les Arts Martiaux, vous devez vivre intensément, de tout votre coeur, sans réserve - comme si vous alliez mourir dans le prochain instant."

Taisen Deshimaru

 

"Ne pas emprunter la force d'un autre, ni ne s'essayer à sa propre force; couper les pensées passées et futures, et ne pas vivre dans l'esprit de tous les jours...alors la Grande Voie est devant vos yeux "
Yamamoto Tsunetomo

 

 

  "En fin de compte, vous devez oublier les techniques. Plus vous progressez, moins d'enseignements il y a. La Grande Voie est vraiment celle où il n'y a pas de Voie."

Ueshiba Morihei

 


 

"Voyez d'abord avec votre esprit, ensuite avec vos yeux, et enfin avec votre corps."

Yagyu Munenori

 

    

"Soyez maître de l'esprit plutôt que maîtrisé par l'esprit."

Proverbe Zen

 

 
  "Le Zen n'a pas d'autres secrets que de sérieusement penser à la vie et à la mort."

Takeda Shingen

 

 

"On ne trouve la vie qu'à travers la conquête de la peur et de la mort dans sa propre intimité, son propre esprit. Vider l'esprit de toutes les formes d'attachement, charger et conquérir l'adversaire dans un éclair décisif."
Togo Shigekata

 

 

"Celui qui pourrait faire de lui-même un vide où les autres pourraient librement pénétrer, deviendrait maître de toutes les situations".

Lao Tseu

 

 

"La vérité ne s'appréhende que par la compréhension des contraires."

Lao Tseu

 

 

"Pratiquer en y mettant l'âme."

Kobayashi Senseï

 

 

"Si tu te trouves réuni avec deux personnes, sache que l'une d'elles peut être ton maître."

Proverbe chinois

 

 

"Le dôjô est le lieu où se pratique la Voie: celle de l'éveil."

Taisen Deshimaru

 

 

"Les enseignements de Dieu protègeront toujours le coeur pur."

Hatsumi Masaaki

 

 

"Enseigner, c'est apprendre."

Proverbe japonais.


"Un bon sabre est celui laissé dans son fourreau."

 

    

"La stratégie est le talent du guerrier ou la tactique est la loi des samouraï."

Miyamoto Musashi

 

 
 "Si l'ennemi reste concentré, il est difficile de l'écraser."

 Miyamoto Musashi


 

"La Voie du Samouraï est basée sur l'humanité, l'amour et la sincérité; le coeur de la valeur martiale est la vraie bravoure, la sagesse, l'amour et l'amitié. Insister sur les aspects physiques de la guerre est futile, car le pouvoir du corps est toujours limité."

Ueshiba Morihei

 

 

 "Recevez des flèches dans votre front, mais jamais dans votre dos."

Maxime Samurai

 

 

"L'esprit concentré peut perçer la pierre."

Maxime japonaise


 

"Vous pouvez empêcher votre adversaire de vous battre grâce à la défense, mais vous ne pouvez pas le battre sans prendre l'offensive."

Sun Tzu

 

"The fighter is to be always single-minded with one object in view: to fight, looking neither backward nor sidewise. To go straight forward in order to crush the enemy is all that is necessary for him."
Daisetz Suzuki



"L'intention du guerrier devrait simplement être celle de prendre son sabre et de mourir."

Kiyomasa Kato


 

"Après la victoire, serrez les cordes de vos casques."

Cri de bataille samouraï

 

 

"L'esprit insensible aux conditions extérieures produit une mobilité corporelle."
Yagyu Renyasai


"Un cristal brut ne brille pas; un samouraï indiscipliné n'a pas d'éclat. Un samouraï devrait donc cultiver son esprit."
Anonyme

 

"Conquérir le mal et non l'adversaire, voilà l'essence de l'homme d'épée."
Yagyu Munenori


 

"La Voie est une voie naturelle de l'Univers, et l'apprendre, c'est révérer le paradis, c'est aimer l'homme et vivre en premier lieu en se contrôlant."
Saigo Takamori


 

"La fleur des fleurs est le bourgeon de la fleur de cerisier, le Samouraï est l'Homme parmi les Hommes."
Proverbe japonais


 

"Un Samouraï ne devrait être ni pompeux ni arrogant."
Tsukahara Bokuden


 

"Les choses telles qu'elles sont sont bien. Simplement, il suffit d'accepter sans résister ce qui est vu, entendu ou goûté."
Isan

 

 

"Quand les autres disent du mal de toi, ne rends pas le mal par le mal, mais réfélchis que tu n'as pas été non plus toujours fidèle dans l'accomplissement de tes devoirs."
Ogawa

 

 

"Le déshonneur est pareil à une cicatrice sur un arbre que le temps, au lieu d'effacer, agrandit tous les jours."
Un samuraï

 


"Supporter ce qu'on croit ne pas pouvoir supporter, voilà qui est réellement supporter."
Dicton populaire

 


"Il est dans la nature de tout homme d'aimer l'honneur, mais ce qui est vraiment honorable réside en chacun et non ailleurs. L'honneur que les hommes confèrent n'est pas le véritable honneur."
Meng Tseu

 

"Si vous cherchez à maîtriser des techniques ou a influencer des personnes, votre but est limité. Mais si votre but est lunivers, alors il est sans limite."
Iwata Ikkusai

 


"La sagesse est de voir le nouveau dans l'ordinaire, en s'accomodant du monde tel qu'il est. Il y a des trésors cachés dans l'instant présent."
Santoka Taneda

 


"Il n'y a rien de plus facile à dire et de plus difficile à faire que de lâcher prise."
Santoka Kaneda

 


"La rectitude est le pouvoir de prendre, sans faiblir, une décision dictée par la raison. Mourir quand il est bien de mourir, frapper quand il est bien de frapper ."
Anonyme

 


"La rectitude est l'ossature qui donne la fermeté et qui vous tient droit. Comme, sans os, la tête ne peut rester au sommet de l'épine dorsale, ni les mains se mouvoir, ni les pieds porter le corps, ainsi sans la rectitude, ni le talent ni le savoir ne peuvent faire d'une carcasse humaine un samouraï. Si l'on a la rectitude, les talents sont secondaires ."
Anonyme


 

"L'homme de valeur et d'honneur estime, comme ennemis en temps de guerre, ceux qui sont dignes d'être des amis en temps de paix. Le succès d'un ennemi estimé est aussi celui du samouraï ."
Anonyme

 

 

"Sois heureux de ce que tu as; réjouis toi de comment sont les choses. Quand tu réalises qu'il ne manque rien, le monde entier t'appartient."

Lao Tseu

 

 

"Ne demeurez pas dans le passé, ne rêvez pas du futur, concentrez l'esprit sur le moment présent."

Bouddha

 

 

"La vie est une série de changements naturels et spontanés. Ne leur résistez pas - cela ne provoque que de la peine. Laissez la réalité être la réalité. Laissez les choses affluer naturellement vers la direction qui leur convient."

Lao Tseu

 

 

"Oubliez votre peine, colère, rancune et haine. Laissez-les passer comme la fumée prise par la brise. Vous ne devriez pas dévier du chemin de la droiture: vous devriez mener la vie d'un homme de bien. Ne soyez pas possédé par l'avarice, la luxure, ou votre ego. Vous devriez accepter le chagrin, la peine et la haine comme elles sont et les considérer comme une chance et une épreuve donnée par les pouvoirs (les puissances divines)...une bénédiction donnée par la nature. Engagez totalement à la fois votre esprit et votre temps dans le budo et ayez votre esprit profondément ancré dans le bujutsu."

Masaaki Hatsumi

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Citations
commenter cet article
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 19:30

 

 

 

 

 

Budô: l'Esprit des Arts Martiaux, de Michel Coquet

 

Budô Shoshinshu, le code du jeune Samuraï, de Daidôji Yûzan

 

Bushido, l'Ame du Japon, d'Inazo Nitobe

 

Esprit Zen, Esprit Neuf, de Shunryu Suzuki

 

Hagakure, de Yamamoto Tsunetomo

 

Histoires de Samouraï, Récits de Temps Héroïques, de Roland Habersetzer


La Pierre et le Sabre, d'Eiji Yoshikawa (roman sur la vie de Miyamoto Musashi)

 

La Pratique du Zen, de Taisen Deshimaru

 

Le Bol et le Bâton - 120 contes zen, de Taisen Deshimaru


Le Code d'Honneur du Samouraï, de Thomas Cleary

 

Le Katana: le Sabre du Samouraï, de Gilles Bongrain

 

Le Masque du Samouraï, d'Aude Fieschi

 

Les 47 Rônin: Le Trésor des Loyaux Samouraï, de Georges Soulié de Morant

 

Le Sabre de Vie: Les Enseignements Secrets de la Maison du Shogun, de Yagyû Munenori

 

L'Esprit Indomptable, de Takuan Soho


Le Traité des Cinq Roues (Gorin no Sho), de Miyamoto Musashi

 

Nippon-to, le Sabre Japonais, de Serge Degore

 

Questions à un Maître Zen, de Taisen Deshimaru

 

Samouraïs, de Mitsuo Kure

 

Samouraï: Armes, Armures, Costumes, de Mitsuo Kure

 

Samouraï: Techniques de Batailles et Armes du XIII° au XIX° siècle, de Thomas D. Conlan

 

Shodoka, de Taisen Deshimaru

 

Zen et Arts Martiaux, de Taisen Deshimaru

 

 

 

 

Bushido, The Way of the Samuraï de Justin F. Stone (explication de l'Hagakure, apportant des éclaircissement sur certains passages du recueil de Tsunetomo)

 

Heike Monogatari, le Conte des Heike - épopée retraçant la lutte entre les clans Minamoto et Taira

 

 Ideals of the Samuraï, de William Scott Wilson, comprennant 12 textes écrits par des guerriers du XIII° au XVI° siècle:

- The Message of Master Gokurakuji,de Hojo Shigetoki

- The Chikubasho, de Shiba Yoshimasa

- The Regulations of Imagawa Ryoshun

- The Seventeen Articles of Asakura Toshikage

- The Twenty-One Precepts of Hojo Soun, de Hojo Nagauji

- The Recorded Words of Asakura Soteki, de Asakura Norikage

- The Iwamizudera Monogatari, de Takeda Shingen

- Opinions in Ninety-Nine Articles, de Takeda Nobushige

- Lord Nabeshima's Wall Inscriptions, de Nabeshima Naoshige

- The Last Statement of Torii Mototada, de Torii Mototada

- The Precepts of Kato Kiyomosa, de Kato Kiyomosa

- Notes on Regulations, de Kuroda Nagamasa

 

Kôyô Gunkan, de Masanobu Kosaka (qui compile dans les 20 volumes de l'oeuvre les exploits militaires des Takeda)

 

Miyamoto Musashi: His Life and Writings, de Kenji Tokitsu

 

Rokuhara-dono-gokakun, the Precepts of the lord of Rokuhara, de Hojo Shigetoki

 

Samuraï Religion, de Catarina Blomberg

 

Samuraï, the World of the Warrior, de Stephen Turnbull

 

Secrets of the Samuraï; A Survey of the Martial Arts of Feodal Japan, de Oscar Ratti

 

The Last Samuraï: The Life and Battles of Saigo Takamori, de Mark Ravina (oeuvre retraçant les faits de Saigo Takamori, chef de la rébellion de Satsuma en 1877)

 

The Samuraï, de Anthony J.Bryant 

 

The Sogun Inheritance: Japan and the Legacy of the Samuraï, de Michael MacIntyre

 

Yojokun, Five Lessons from a Samuraï, de Kaibara Ekiken

 

Yoshisadaki, de Nitta Yoshisada

 

 

 

 

http://i44.servimg.com/u/f44/11/14/75/51/classi10.png

 

L'art de la Guerre, de Sun-Tzu

 

Daxue - La Grande Etude, de Confucius et Zengi

 

36 JI - Les 36 Stratagèmes, auteur inconnu

 

Lun Yu - Les Entretiens de Confucius

 

Zhongyong - la Doctrine du Milieu (ou le Juste Milieu)

 

Yi Jing - le Livre des Mutations

 

Pi Yen Lu - Le Recueil de la Falaise Bleue (Hekiganroku, en japonais), compilation de 100 koan zen par Xuedu Chongxian

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Bibliographie
commenter cet article
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 15:25

Je n'ai pas de parents; je fais du Ciel et de la Terre mes parents.
Je n'ai pas de pouvoir divin; je fais de l'honnêteté ma force.
Je n'ai pas de ressources; je fais de l'humilité mon expédient.
Je n'ai pas de don magique; je fais de ma force d'âme mon pouvoir magique.
Je n'ai ni vie ni mort; je fais de l'Eternel ma vie et ma mort.
Je n'ai pas de corps; je fais de mon courage mon corps.
Je n'ai pas d'yeux; je fais de l'éclair du tonnerre mes yeux.
Je n'ai pas d'oreilles, je fais du bon sens mes oreilles.
Je n'ai pas de membres; je fais de la vivacité mes membres.
Je n'ai pas de projet; je fais de l'opportunité mon dessein.
Je ne suis pas un prodige; je fais du respect du Dharma mon miracle. 
Je n'ai pas de principes; je fais de l'adaptabilité à toutes choses mon principe. 
Je n'ai pas d'amis; je fais de l'esprit mon ami.
Je n'ai pas d'ennemis; je fais de la distraction mon ennemi.
Je n'ai pas d'armure; je fais de la bienveillance et de la rectitude mon armure.
Je n'ai pas de forteresse; je fais de la "sagesse immuable de l'esprit" ma forteresse.
Je n'ai pas d'épée; je fais du "silence de l'esprit" mon épée.


source: "Aijidô, un art martial, une autre manière d'être" - André Protin citant un texte anonyme du XIV° siècle


L'auteur précise:


"Bien que mis par écrit, le "crédo du samouraï" ne fut jamais une théorie de la conduite humaine, ni un code d'honneur où étaient répertoriés vertus et défauts. Le bushidô, s'il n'était à proprement parler une doctrine, puisait sa substance dans tous les courants de pensée qui pénétrèrent au Japon. Dans son application, il mettait l'accent sur l'attitude mentale à avoir au combat et dans la vie - il est vrai qu'à certaines périodes le combat et la vie se confondaient aisément - autant que sur les qualités morales indispensables dans les relations entre les hommes [...]"


Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Le Bushido
commenter cet article
19 mars 2006 7 19 /03 /mars /2006 15:19

"Je suis venu au monde les mains vides
Je le quitte les pieds nus
Ma venue, mon départ -
Deux simples événements
Qui sont liés"

Kozan Ichikyo (moine Zen japonais)


"De façon générale, La Voie du Guerrier est l'acceptation résolue de la mort."

Miyamoto Musashi


"La Voie du Guerrier se trouve dans la mort"

Yamamoto Tsunetomo

 

http://i44.servimg.com/u/f44/11/14/75/51/hanko_10.gif

 

HAGAKURE ("Dissimulé Derrière les Feuilles") est un manuel pour la classe sociale des samouraï consistant en une série de courtes anecdotes et réflexions qui donnent un aperçu et un enseignement de ce qu'est la philosophie et le code de conduite qui nourrissent le véritable esprit du Bushido - La Voie du Samouraï. Ce n'est pas un livre de philosophie comme la plupart l'entendrait: c'est un recueil de pensées et de paroles récoltées sur une période de sept ans, et de ce fait, recouvrant une large variété de sujets, souvent de façon aléatoire.

Il rappelle une attitude très éloignée de notre pragmatisme occidental, et possède un attrait plus intuitif que rationnel dans son affirmation que le Bushido est la Voie permettant de mourir avec honneur et sans contrainte, et que seul un samuraï bien préparé et prêt à mourir à tout moment peut être vraiment fidèle à son seigneur.

Alors que l'Hagakure fut pendant de nombreuses années un texte sacré connu seulement des vassaux du fief d'Hizen auquel l'auteur appartenait, il a été plus tard reconnu comme un classique de la pensée japonaise des samuraï et a influencé les générations suivantes, comme celle de Yukio Mishima.

(traduit de l'Hagakure, couverture du dos, éditions KODANSHA)

 

Vous trouverez sur ce blog quelques infirmations qui vous aideront à appréhender je l'espère ce qu'étaient ces personnages de l'histoire du Japon, les samuraï.

 

 

 

http://i44.servimg.com/u/f44/11/14/75/51/sakura10.png


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Shingen - dans Autres
commenter cet article